Clafoutis pommes paille et groseille

La terre est généreuse, cette année nous avons été particulièrement gâtés. Nous avons encore ramassé des kilos de pommes. Cette fois-ci, ce ne sont pas nos amis maraîchers mais un couple de retraités qui dispose de cinq pommiers magnifiques qui nous ont proposé de participer à la cueillette. Les arbres ne subissent aucun traitement, ni élagage, ni nettoyage de branches, ni engrais chimique, du naturel brut de pomme (c’est le cas de le dire). Les fruits ne sont pas calibrés, certaines pommes étaient si grosses qu’elles pesaient à elles-seules 300 g. Cette année, elles étaient particulièrement juteuses et sucrées; un régal pour les papilles. L’occasion de sortir, à nouveau, le livre des clafoutis de Christophe Felder, après les poires « façon belle Hélène », je vous propose le clafoutis pomme paille !

La recette originale du grand maître de la pâtisserie prévoit de la crème et du lait… En bon alsacien, il n’y a rien de tel. J’ai, toutefois, fait le choix de remplacer ces deux ingrédients. Cela m’a donné un clafoutis version végétal et le résultat était bluffant ! J’ai aussi drastiquement réduit le sucre.

Pour ce clafoutis version léger il vous faudra :

6 belles pommes
2 œufs entiers, 2 jaunes d’œuf
3 C. à S. de confiture de groseille
25g de purée d’amande
25cl de lait végétal (soja, amande, riz…)
60g de farine
50g de sucre

  1. Pelez vos pommes et râpez-les à l’aide d’une râpe à fromage ou bien d’un robot pour râper les légumes. Réservez.
  2. Dans une jatte, mélangez les œufs entiers et les jaunes, ajoutez le sucre, bien mélanger afin d’obtenir une mousse. Ajoutez ensuite le lait végétal, la purée d’amande et enfin la farine. Afin de bien homogénéiser la pâte vous pouvez terminer au mixeur.
  3. Dans un plat rond (plat à gâteau avec bord haut), nappez le fond avec la confiture de groseille (ou autre), déposez la moitié des pommes.
  4. Parsemez ensuite de votre appareil à pâte. Puis terminez par le reste de pommes.
  5. Enfournez pour 30 minutes à 180 degrés. Vous pouvez déguster tiède ou froid le lendemain.

Pour celles et ceux qui voudraient la recette originale, prévoyez 25 cl de lait et 25 cl de crème fraiche au lieu de la purée d’amande et du lait végétal; le reste est inchangé. C’est une variante très gourmande également ! C’est un dessert à déguster sans modération, pour une fin de repas ou pour accompagner le thé de l’après-midi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s