Lasagnes végé aux lentilles vertes et aubergines

Je vais vous faire une confidence : les lasagnes à la bolognaise c’est mon plat préféré. J’en raffole depuis mon plus jeune âge, et j’en réclame à chaque fois que je rentre au bercail . Je me ressers trois fois minimum, je racle le fond de mon assiette, je me « bats » littéralement pour saucer le fond du plat. Bref, vous l’aurez compris, les lasagnes et moi c’est une grande histoire d’amour. Mes goûts évoluant au fil des années, j’essaie de manger moins de viande. Ainsi mon amour de toujours, la lasagne, s’adapte aussi !
J’ai découvert cette recette végétarienne dans l’agenda Satoriz de 2017 (ça date!). Ça tombe à pic, puisque j’adore aussi les aubergines et les lentilles. Vous noterez que ça fait un moment que j’ai envie de tester cette recette…

L’occasion s’étant enfin présentée, j’ai eu envie de faire les choses bien : j’ai préparé ma pâte à lasagnes, maison. Pour cette recette, vous pouvez choisir d’acheter vos pâtes à lasagnes (fraîches c’est mieux), ça fonctionnera aussi. Pour la garniture, j’ai fait ma béchamel maison; j’ai également préparé les lentilles. A contrario, comme il est encore tôt pour les aubergines et tomates de Provence (car j’achète mes légumes exclusivement bio, français, local, et de saison, donc un peu de patience), j’ai opté pour un mélange déjà prêt. J’ai acheté, en bio, des ristes d’aubergines (une garniture très connue en Provence) : un mélange de sauce tomates mijoté avec des aubergines fondantes; un régal ! Si vous souhaitez ma recette de sauce tomate, rendez-vous ici.

Recette de lasagnes végé pour 4 personnes :

Pour la pâte à lasagne ( repos 1 H 00) :
250 g de farine / 2 gros œufs / 1 pincée de sel

Pour la garniture :
150 g de lentilles sèches / 1 boite de 650 g de ristes d’aubergines / 25 g de parmesan / 25 g de gruyère Suisse

Pour la béchamel : 45 g de beurre / 60 g de farine / 450 ml de lait

Commencez par préparer votre pâte à lasagnes. Dans un saladier, pesez votre farine. Cassez les œufs et battez-les en omelette. Creusez un puits dans la farine et versez-y les œufs ainsi qu’une pincée de sel. Mélangez à l’aide d’une fourchette en tournant de l’intérieur vers l’extérieur, puis, terminez en façonnant votre « boule » à la main. Laissez reposer une heure au frais, recouvert d’un linge humide.

Pendant ce temps, préparez votre garniture. Pour une cuisson plus digeste des lentilles, il faut les préparer en deux temps. Démarrez vos lentilles dans une casserole à l’eau froide, portez à ébullition . Lorsque l’eau bout , jetez cette première eau de cuisson et rincez vos lentilles. Vous démarrez alors la deuxième cuisson avec une nouvelle eau. La cuisson prend environ 20-25 min selon vos lentilles. Dès qu’elles sont cuites, égouttez et réservez.

Préparez votre béchamel. Pour cela, faites fondre le beurre dans une casserole à feu doux. Dès que le beurre commence à mousser, ajoutez la farine et mélangez à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que le mélange épaississe. On appelle cela un « roux ». Puis, ajoutez la moitié du lait. Mélangez avec votre fouet; la préparation va s’épaissir, ajoutez alors l’autre moitié du lait. Laissez à feu doux épaissir à nouveau. Ajustez l’assaisonnement, sel, poivre, muscade…

Mélangez vos lentilles cuites à votre béchamel.

Faites chauffez votre riste d’aubergines (ou sauce tomates + aubergines).

A l’aide d’un laminoir, façonnez votre pâte à lasagnes. Il vous faut détailler minimum 8 plaques à lasagnes; pas trop épaisses puisqu’elle ne subiront aucune pré-cuisson. Passez ensuite au montage. On commence par une couche de riste d’aubergines, puis une plaque à lasagnes, une louche de béchamel-lentilles, une plaque à lasagnes, une couche de riste d’aubergines, une plaque, jusqu’à épuisement… Terminez par la sauce tomate; l’ensemble des plaques à lasagnes doit être recouvert. Enfin, parsemez de parmesan et gruyère râpés et enfournez pour 30 minutes à 180 degrés.

Le résultat est au rendez vous : la texture (unique!) des lasagnes est là, les lentilles apportent de la mâche, le fromage le côté gourmand, les aubergines sont fondantes…! De plus, je constate que plusieurs heures après mon repas, je ne me sens pas « ballonnée » à digérer longuement la viande hachée. C’est une version qui me plaît beaucoup. Il me tarde de la réaliser de nouveau, avec des tomates et des aubergines fraîches !

Photo pas très « instagrammable » mais qui reflète la réalité (miam!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s